Venezuela : Fabriquer une guerre depuis les coulisses
Par Hernado Calvo Opina
2017-05-22

La « guerre » vénézuélienne a réellement lieu dans la presse internationale et sur les réseaux sociaux.

Ici il existe bien sûr des foyers de violence, dont beaucoup pourraient être taxés de terroristes, par exemple lorqu’ils entraînent la destruction d’un immense entrepôt qui contient des médicaments alors que les coupables savent parfaitement combien ceux-ci se font rares et qu’ils connaissent le besoin urgent de la population dans ce domaine. Il y a des actes de vandalisme durant le

LIRE LA SUITE >>

Vu et entendu au Venezuela
Par Hernando Calvo Ospina
2017-05-17

- Mensonges et bassesse

La direction de l'opposition vénézuélienne avait lancé un appel à descendre dans la rue hier lundi 15 mai, avec comme objectif de paralyser le pays. Le principal instigateur de cette agitation était le député de l'opposition Freddy Guevara, que l'on peut considérer comme le responsable intellectuel de certaines des manifestations les plus violentes des dernières semaines, notamment celles de Chacao, municipalité de Caracas dont le maire est aus

LIRE LA SUITE >>

Venezuela. Qui sont les violents ?
Par Hernando Calvo Ospina
2017-05-15

Un

Il y a moins d’un an à Paris, un groupe d’hommes violents s’attaquait à la façade d’un hôpital pour enfants et quelques vitres furent brisées. A la même période, une voiture de police était incendiée avec à l’intérieur deux agents qui fort heureusement s’en sortirent sains et saufs, sans avoir à faire usage de leur arme. Ces deux actes eurent lieu en marge de manifestations pacifiques. Immédiatement le gouvernement les identifia comme des actions s’apparentant à du

LIRE LA SUITE >>
A l’origine du 1er mai
Lucy Parsons, la veuve des martyrs de Chicago
Par Hernando Calvo Ospina
2017-05-01

Encore, en 1920, la police de Chicago considérait Lucy Gonzàles comme « plus dangereuse que mille révolutionnaires ». Elle naquit esclave en 1853, dans un hameau du Texas, un territoire qui cinq ans auparavant faisait partie du Mexique. Elle était la fille d’une mexicaine noire et d’un indien de l’Alabama. A trois ans, elle devint orpheline. Et, à peine put-elle travailler qu’on l’envoya dans les champs de coton. Elle se maria à 19 ans avec Albert Parsons, jeune vétéran de la guerre de s
LIRE LA SUITE >>
L'invasion de Panama
Une héroïne de Little Hiroshima
Par Hernando Calvo Ospina
2016-12-19

C’était le 19 décembre 1989. Après le dîner, le couple s’était consacré à l’installation de la crèche de Noël. Ils avaient pratiquement tout mis en place : la Vierge Marie, Saint Joseph, les bergers, le bœuf, l’âne et un grand nombre de figurines. Elle avait dû expliquer vingt fois à Jorge, le plus jeune, qui avait quatre ans, pourquoi il devait attendre le 25 décembre pour placer l’enfant Jésus : c’est ce jour-là qu’il était né.

Au moment d’aller se coucher, les enfants refusèrent de

LIRE LA SUITE >>
Brasil de Fato conversou com o diretor Hernando Calvo Ospina :
“Guantánamo é um punhal no coração dos cubanos”
Par Mariana Pitasse - Brasil de Fato | Rio de Janeiro (RJ)
2016-12-08

Segundo Hernando Calvo Ospina, os cubanos convivem com Guantánamo como parte da paisagem, apesar de acreditam que o território deve voltar à Cuba / Divulgação

“Guantánamo é um punhal no coração dos cubanos”, afirma Hernando Calvo Ospina. Segundo diretor de “Todo Guantánamo é nosso”, base militar em Cuba serve como recordação de que os EUA está por perto.

Na última segunda-feira (5), aconteceu o lançamento oficial do documentário "Todo Guantánamo é nosso” no Brasil. O filme

LIRE LA SUITE >>
Publié le 25 octobre 2005 et toujours d'actualité
Extrait d’un entretien avec Danielle Mitterrand, Présidente de “France libertés”
Par Entretien réalisé par Hernando Calvo Ospina*
2016-12-07

Ce qui suit est un extrait d'un entretien avec Mme. Danielle Mitterrand, veuve de l’ex-président français François Mitterrand, présidente de l’association « France-Libertés », et morte le 22 novembre 2011.

Hernando Calvo Ospina : Mme. Mitterrand, qu’a signifié pour vous l’arrivée au gouvernement de votre époux François ? Est-ce que les idéaux sociaux et politiques qu’il portait dès sa jeunesse ont été reconnus en ces moments-là ?

D
LIRE LA SUITE >>
Décembre 1928
Le massacre des bananeraies en Colombie
Par Hernando Calvo Ospina
2016-12-05

Ce n’est pas le fruit de l’imagination du Colombien Gabriel García Márquez, prix Nobel de littérature. Le massacre d’environ mille cinq cents ouvriers, le 6 décembre 1928, et la répression qui s’ensuivit pendant trois semaines, qu’il raconte dans son roman Cent ans de solitude, eut bien lieu. Il se déroula dans les plantations bananières de la société américaine United Fruit, sur la côte caraïbe colombienne. Ainsi naissait le terrorisme d’Etat en Colombie. Il est toujours en vigueur pres
LIRE LA SUITE >>
Journée nationale du candombe en Uruguay
Danser, du conventillo à la rue
Par Hernando Calvo Ospina
2016-12-03

Peut-être que cela venait de son nom, car tout au long de sa vie la lune l’accompagna davantage que le soleil. Rosa Luna dansait, surtout la nuit.

Conséquence de son faible niveau d’études et de sa grande pauvreté, elle dût travailler comme domestique alors qu'elle était encore une enfant. Tous les patrons cherchaient à abuser de ces femmes à leur service, et d'elle tout particulièrement. Elle partit se prostituer. Une nuit, dans un bar, elle tua son maquereau. Elle n'en pouvait plus

LIRE LA SUITE >>

Fidel, inépuisable révolutionnaire
Par Hernando Calvo Osina
2016-11-16

Texte lu par Hernando Calvo Ospina, le 17 avril 2013 à la Maison de l’Amérique latine, Paris, lors de la présentation du livre « Le droit de l’humanité à l’existence », qui contient 22 « Réflexions » du dirigeant cubain Fidel Castro Ruz.

« C’est l’un des plus grands personnages du XXème siècle. En France, il n’y a personne qui ait sa stature, même Charles de Gaulle. Qu’on aime Fidel Castro ou pas, cet homme est un mythe vivant… » Ces mots sont ceux du grand acteur fra

LIRE LA SUITE >>
Des papillons contre la dictature
En l’honneur des sœurs Mirabal, l’ONU choisit la date du 25 novembre pour célébrer la Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes.
Par Hernando Calvo Ospina
2016-11-26

La famille Mirabal devait être présente, il l’exigeait. Le 12 octobre 1949, pour célébrer l'anniversaire de l’invasion européenne du continent américain, le « Bienfaiteur de la Patrie » organisa un bal dans l’une de ses haciendas. L’invitation fut apportée personnellement par le gouverneur.

La nouvelle ne réjouit pas cette famille bourgeoise, car on avait clairement précisé aux parents que Minerva devait être présente. Troisième de quatre sœurs, elle était une jolie, intelligente et s

LIRE LA SUITE >>
Les Etats-Unis et la France, sécession « spontanée » en Colombie
Panama, un canal à tout prix
Par Hernando Calvo Ospina
2016-11-21

Il a fallu attendre le 31 décembre 1999 pour que le Panamá récupère son canal et la zone de 1 474 kilomètres carrés sur lesquels les États-Unis exerçaient une totale souveraineté. Toutefois, la Colombie ne se verra jamais restituer la province qui, il y a un siècle, le 3 novembre 1903, et précisément pour percer la voie d’eau stratégique, lui a été arrachée par les sombres manœuvres de Washington, des séparatistes panaméens et... d’un aventurier français.

En août 1900

LIRE LA SUITE >>
Gloire et militantisme politique
Le « compañero » du flamenco
Par Hernando Calvo Ospina
2016-11-14

Il naquit à Elda, Alicante, un 14 novembre 1936. Son père n’était pas là pour sa naissance, car il était parti à Madrid lutter contre les forces de Francisco Franco. Quand les franquistes triomphèrent, la famille dut se rassembler dans la capitale car la pauvreté, installée chez eux depuis longtemps, s’acharnait contre le foyer.

Dès onze ans, il fut obligé de travailler pour aider à faire bouillir la marmite. La période la plus dure fut celle où il travaillait la nuit dans une imprime

LIRE LA SUITE >>
Che Guevara, Inti Paredo…
Pour la vengeance, la route n’est jamais trop longue.
Par Hernando Calvo Ospina - Investig'action
2016-10-08

Alors qu’Ernesto « Che » Guevara venait d’être assassiné, le colonel bolivien, Roberto Quintanilla, lui fit amputer les mains.
Ce fut un outrage terrible qu’il commit le 9 octobre 1967. Il devint l’homme le plus haï de la gauche mondiale qui était à l’époque nombreuse et radicale.

LIRE LA SUITE >>
Orlando Letelier et Ronny Moffit :
assassinats à Washington
Par Hernando Calvo Ospina - Investig'action
2016-09-20

Le 21 septembre 1976, une bombe puissante explosa en plein Massachusetts Avenue, dans le secteur connu comme le Quartier des Ambassades à Washington. Actionnée à distance, elle était placée dans l’auto d’Orlando Letelier et le tua sur le coup, ainsi que Ronny Moffit, sa secrétaire de nationalité étasunienne. Il s’agissait du second assassinat politique dans l’histoire de cette ville. Le premier avait été celui visant le président Abraham Lincoln, en avril 1865.
LIRE LA SUITE >>

55 ans après, quelques séquelles immédiates de la tentative USA d’invasion de Cuba par la Baie des Cochons
Par Hernando Calvo Ospina - Investig'action
2016-04-25

Le 14 avril 1961, cinq bateaux « marchands » se dirigèrent depuis l’Amérique Centrale vers la baie des Cochons à Cuba. Trois d’entre eux portaient les noms de « Barbara », « Houston », et « Zapata ». Ils transportaient une force paramilitaire de quelque 1500 hommes, appelée Brigade 2506.
LIRE LA SUITE >>
Si la pauvreté porte un nom :
Guasinton
Par Hernando Calvo Ospina - Comite Valmy
2015-11-09

Lorsqu’il traversait la rue, il fallait qu’il lutte contre la faible brise qui descendait de la montagne lors des après-midi brûlantes, pour qu’elle ne le renverse à terre et ne l’entraîne. Le matin, il cherchait les déchets dans les ordures qui s’amoncelaient dans un coin, deux pâtés de maison plus loin. Jamais personne ne le vit disputer un os à un autre chien ou à un rat.
LIRE LA SUITE >>
"J’ai obéi à ma conscience avant d’obéir à la loi" :
L’espionne FMC 25037-016
Par Hernando Calvo Ospina - Le grand soir
2012-10-16

Son père, d’origine portoricaine, était médecin dans l’armée étasunienne et cantonné en ex-Allemagne de l’Ouest. C’est donc là -bas qu’elle vint au monde. En 1979, à 22 ans, elle obtient une licence en relations internationales à l’Université de Virginie, et ensuite, une maîtrise.
LIRE LA SUITE >>